Agriculture et Agrobusiness
Agriculture et Agrobusiness

Vous êtes ici : Accueil / Secteurs porteurs / Agriculture et Agrobusiness

Il existe des potentialités et opportunités confirmées au Sénégal pour une large gamme de produits agricoles à forte valeur ajoutée répondant à la demande des marchés nationaux, sous-régionaux et internationaux. En vue de devenir une filière porteuse d’emplois et de revenus, plus performante et attrayante pour les investisseurs privés nationaux et étrangers, la nouvelle stratégie a fortement misé sur les avantages comparatifs du pays et a modernisé les pratiques, aussi bien dans l’agriculture que dans l’élevage.

Contexte

L’agriculture, l’élevage et l’agrobusiness sont parmi les principaux secteurs dynamiques de l’économie sénégalaise. Ils représentent ainsi d’importantes opportunités d’investissement dans des filières variées et à fort potentiel. Ces filières sont depuis plusieurs années au cœur des priorités du Sénégal.

En 2004, l’adoption et la promulgation de la loi d’orientation Agro-Sylvo-Pastorale (LOASP) a permis un nouvel élan dans le développement des filières du secteur primaire.

De plus, avec la mise en œuvre de plusieurs programmes spéciaux (riz, maïs, sésame…) et la réalisation de programmes de subvention d’intrants agricoles et d’équipements, des résultats satisfaisants ont pu être enregistrés au cours des dernières campagnes agricoles.

La production en particulier céréalière et horticole a ainsi pu couvrir une part de plus en plus importante de la demande nationale les productions d’exportation, elles ont connu un franc succès.

Agriculture & Agrobusiness

Les atouts :

  • Un Climat océanique très favorable sur la bande côtière du pays (centre et nord)
  • Plusieurs types de sols adaptés aux cultures céréalières et horticoles
  • Un potentiel hydraulique important (sous utilisé dans certaines zones du pays)
  • Une bonne expérience de production
  • Regain d’intérêt pour l’origine Sénégal
  • Une situation géographique avantageuse par rapport aux principaux marchés d’exportation

Les opportunités d’investissement :

Les opportunités d’investissement existent dans tout le pays, par ailleurs, les projets bénéficient de l’accompagnement des pouvoirs publics et des partenaires au développement.

Opportunités d’investissement dans la Culture du riz

  • Production dans la Vallée du Fleuve Sénégal, notamment dans la basse et moyenne vallées (Dagana, Podor etc.)
  • Forte hausse de la demande nationale : Niveau de consommation annuelle de plus 70kg/tête d’habitant
  • Déficit d’approvisionnement comblé par les importations (plus de 400 000 t/an)

Une filière horticole dynamique reposant particulièrement sur l’horticulture d’exportation :

  • Papaye, Mais doux, Banane, Poivrons, Patate Douce, Citron, Gombo, etc.
  • Produits Bio (Mangue, Banane etc.)
  • Haricots verts : Bobby, fin, X-fin, etc.
  • Tomates cerises
  • Herbes aromatiques
  • Asperges, petits pois et autres produits de contre-saison

Les produits tropicaux destinés à l’exportation,

  • Notamment la banane Bio représente une fenêtre très prometteuse dans la zone Sud du pays
  • La Transformation agro-alimentaire
  • La transformation de fruits et légumes : jus, fruits séchés, farines…

Pour en savoir plus sur ces filières, vous pouvez consulter le site du programme de développement des marchés agricoles du Sénégal et le site des fruits et légumes d’exportation du Sénégal

Elevage

Les atouts :

  • La diversité des spéculations selon les différentes zones agro écologiques
  • Les opportunités d’exportation de produits animaux (miel, cire, cuirs et peaux)
  • La maîtrise, sur le plan sanitaire, de maladies comme la peste bovine et la péripneumonie contagieuse bovine
  • L’existence de plusieurs structures d’enseignement supérieur impliquées dans la recherche vétérinaire et zootechnique et la formation de cadres de haut niveau

Densité de bovins et de Petits ruminants au km

  • La zone Nord et Centre Nord (Saint – Louis, Matam et Louga) concentre près de 32%du bétail ruminant avec 27% des bovins et 33% des petits ruminants du pays
  • Dans le bassin arachidier (Thiès, Diourbel, Fatick et Kaolack) on retrouve 27% des bovins et 32% des petits ruminants soit environ 31% du cheptel ruminant
  • Les régions Est et Sud (Tambacounda, Kolda et Ziguinchor) disposent de 45% des effectifs nationaux de bovins et 32% des petits ruminants
  • La Zone des Niayes (littoral Nord - Est de Dakar) dispose de moins de 1% des bovins du pays et environ 2% des petits ruminants
  • La zone Sud et le Centre du pays ont les densités les plus élevées en bovins avec plus de 50 têtes au km² alors que les régions du Centre et du Nord connaissent les densités les plus élevées en petits ruminants avec 50 à 100 sujets au km²

Les initiatives publiques

- La Goana
Dans une volonté d’atteindre l’autosuffisance alimentaire et dans le même temps de développer les filière agricole et élevage, l’Etat a lancé la Grande Offensive pour l’Abondance (GOANA). Cette initiative inédite de partenariat public-privé repose notamment sur la réalisation d’aménagements structurants, l’appui aux producteurs et l’instauration d’un cadre fiscal favorable.

Des Cahiers de l’investisseur sont publiés sur plusieurs filières pour présenter précisément les paramètres techniques, les opportunités d’investissement, des projets types et des références utiles.

- Le plan REVA
Le « Plan REVA ou Retour Vers l’Agriculture » lancé en 2006 s’inscrit dans le cadre du développement durable et consiste à créer une dynamique nationale de retour massif, durable et soutenu des populations, toutes catégories confondues, vers la terre.

Le Plan REVA s’articule autour de la mise en œuvre des pôles d’émergence intégrés et de la promotion de l’initiative privée dans le secteur agro-industriel au sens large (agriculture, sylviculture, pisciculture, aquaculture, artisanat, etc.).

- Le PDMAS
Le Programme de Développement des Marchés Agricoles du Sénégal (PDMAS) a été mis en œuvre à partir de 2007 par le Sénégal avec le soutien de partenaires bilatéraux et multilatéraux. Il a pour principal objectif de renforcer et de développer des chaînes d’approvisionnement de filières agricoles et d’élevage à forte valeur ajoutée et présentant d’importantes potentialités commerciales.

- Infrastructures logistiques

  • La gare de fret : actuellement dans sa phase active de réalisation, elle permettra de consolider la progression des exportations de produis frais de qualité et rémunérateurs pour les exportateurs sénégalais.
  • Le feltiplex : ce centre de conditionnement à usage collectif qui a pour objet d’aider les exportateurs à la conservation de la qualité de leurs produits, est un acquis de taille dans la gestion des infrastructures d’exportation.

investir au

investir au

RECHERCHE DE DOCUMENTS

LES GRANDS PROJETS D’INFRASTRUCTURES

  • Autoroute de l'Avenir

  • Zone Economique Spéciale Intégrée de Dakar

  • Port Sec de Kaolack

  • PORT MINERALIER DE BARGNY

  • CRÉATION D'ENTREPRISE Procédure simplifiée

  • Le Senegal et les Réformes

  • 15 ANS

  • ESPACE DIASPORA

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la
newsletter de l'APIX

Restez connecté
  • flux rss
APIX, Promotion des
Investissements et Grands Travaux
Séségal
Contact

52 - 54 Rue Mohamed V
BP 430 CP 18524 Dakar RP Sénégal
Tél. : (221) 33 849 05 55 - Fax : (221) 33 823 94 89

infos@apix.sn