Des acteurs exposent les préalables à la signature d'un Pacte national pour l'émergence
Des acteurs exposent les préalables à la signature d’un Pacte national pour l’émergence

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Des acteurs exposent les préalables à la signature d’un Pacte national pour (...)

Des acteurs exposent les préalables à la signature d’un Pacte national pour l’émergence

Dakar, 31 mai – Des responsables d’organisations patronales, des syndicalistes et des représentants de la société civile ont souligné vendredi l’importance de prendre en compte plusieurs préalables, avant toute signature d’un Pacte national pour l’émergence économique dont le groupe thématique a lancé ses travaux le même jour à Dakar. Dans leur argumentaire, ils évoquent aussi ‘’un climat de méfiance entre le secteur privé et l’Etat, un harcèlement fiscal et l’absence de dialogue’’.

‘’L’initiative de créer ce pacte est bonne, parce que le contexte économique de crise mondiale commande de nouvelles attitudes, mais un consensus national ne peut pas se faire si la confiance entre l’Etat et les acteurs n’est pas de mise’’, a estimé Mansour Cama, président de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (CNES).

Il s’exprimait au cours d’un atelier du lancement des travaux du Groupe thématique chargé de coordonner le processus d’élaboration et d’adoption du Pacte national pour l’émergence économique.

La rencontre, organisée par le secrétariat permanent de la Stratégie de croissance accélérée (SCA), en collaboration avec le Comité national du dialogue social, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations du premier forum national sur la compétitivité de l’économie sénégalaise, qui s’est tenu en novembre 2012 à Dakar’’.

‘’Il faut un retour à une sérénité entre les responsables d’entreprises et l’Etat. Aujourd’hui, nous assistons à un harcèlement syndical. Donc, il nous faut nous accorder sur des prérequis à la mise en place de ce pacte’’, a ajouté M. Cama.

Prenant la balle au bond, le syndicaliste Cheikh Diop, secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal/Force du changement (CNTS/FC), a soulevé la préoccupation des organisations syndicales. 

‘’Nous avons plusieurs revendications déposées sur la table de l’autorité (…). Nous ne pouvons pas parler de pacte national au moment où la situation scolaire est dans la tourmente. Le front social bouge aussi. Dans le domaine de la santé, entre autres’’, a souligné M. Diop.

‘’Depuis longtemps, il n’y a pas eu de dialogue social dans notre pays. Ce sont des obstacles à lever avant la mise en place du Pacte national pour l’émergence économique’’, a, quant à lui, estimé Ngouda Wade, secrétaire général adjoint de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal.

Tout en magnifiant l’idée de créer un consensus autour des enjeux sociaux, la société civile et les partenaires techniques et financiers ont soulevé des préoccupations allant dans le sens d’élargir les consultations avant la signature du pacte.

‘’Il faut surtout impliquer les porteurs de voix, les chefs religieux et les chefs coutumiers pour élargir la structure à des partenaires non signataires mais associés à la démarche et la mise en œuvre’’, a proposé Amacodou Diouf, président du Conseil des organisations non gouvernementale d’appui au développement (CONGAD).

Le secrétaire général du gouvernement, Seydou Guèye, qui a présidé la rencontre, et Youssoupha Wade, président du Comité national du dialogue social (CNDS), ont rassuré les uns et les autres sur la nécessité de s’accorder sur les objectifs en prenant en compte la spécificité de tous les acteurs.

‘’L’objectif est d’arriver à la signature par le chef de l’Etat, en septembre, d’un Pacte national, dont le but est d’impulser l’émergence. Il y a eu des accords majeurs qui ont été consignés par les différentes composantes’’, a signalé Seydou Guèye.

Le Groupe thématique sur le Pacte national pour l’émergence économique a été lancé vendredi. Une commission sera mise sur pied au courant du mois de juin. Elle comprendra un représentant du gouvernement, un représentant du patronat et du secteur privé et un autre membre issu des structures syndicales. Source : APS

Autres actualités

investir au

investir au

RECHERCHE DE DOCUMENTS

LES GRANDS PROJETS D’INFRASTRUCTURES

  • Autoroute de l'Avenir

  • Zone Economique Spéciale Intégrée de Dakar

  • Port Sec de Kaolack

  • PORT MINERALIER DE BARGNY

  • CRÉATION D'ENTREPRISE Procédure simplifiée

  • Le Senegal et les Réformes

  • 15 ANS

  • ESPACE DIASPORA

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la
newsletter de l'APIX

Restez connecté
  • flux rss
APIX, Promotion des
Investissements et Grands Travaux
Séségal
Contact

52 - 54 Rue Mohamed V
BP 430 CP 18524 Dakar RP Sénégal
Tél. : (221) 33 849 05 55 - Fax : (221) 33 823 94 89

infos@apix.sn