TICs et téléservices
TICs et téléservices

Vous êtes ici : Accueil / Secteurs porteurs / TICs et téléservices

Situé à 5h de l’Europe, le Sénégal est un pays d’ouverture. Sa stabilité politique, conjuguée aux différentes réformes structurelles entreprises par les autorités publiques, ont permis au Sénégal de se faire une place de choix sur le marché international des TIC en général et de l’outsourcing en particulier.

Les télécommunications prennent une large part dans le développement de la société de l’information et de la communication en fournissant des services, des infrastructures, des applications permettant ainsi le développement de nouveaux usages.

Le Sénégal se positionne comme un leader en Afrique, en matière de TIC. Au cours de la période 2006-2010, le pays a pu réduire progressivement la fracture numérique, grâce à un réseau numérisé à 100%, une bonne pénétration de la téléphonie mobile (56,7% en 2009 et 59,48% en 2010), une extension de la couverture du territoire par les différents réseaux de télécommunication et une baisse régulière du ticket d’entrée accompagnée de campagnes de promotions régulières des différents opérateurs.

L’État du Sénégal a mis en œuvre plusieurs programmes parmi lesquels :

  1. Le projet intranet gouvernemental d’un coût estimé à 38 milliards FCA avec l’appui de la Banque mondiale (en 2000), la Chine (2007-2009) et la Corée (2010 - 2011) ;
  2. Le programme de désenclavement numérique pour combler le gap numérique entre les localités du pays. On peut citer entre autres le programme de développement du service universel avec la mise en place du fonds de développement universel ;
  3. Le programme de formation en ligne ou e-learning (piloté par l’ADIE) à l’intention des agents de l’administration publique ;
  4. Le programme spécial de formation des Jeunes aux métiers des TIC (PSFJMTIC) dont le démarrage est prévu en 2011 etc.

Quant au secteur privé, les opérateurs de téléphonie ont beaucoup investi dans le secteur. Dès le départ, la SONATEL a lancé un vaste programme 1993-2010 ; TIGOP qui a démarré ses activités en 1999 a investi 6,3 milliards FCFA dont 4,2 milliards FCFA en infrastructures. En 2009, ils s’élevaient à 125 milliards FCFA avec l’arrivée d’Expresso, un nouvel opérateur.

Une infrastructure de télécommunications de haut niveau

Le Sénégal a très tôt misé sur les infrastructures de télécommunications, avec d’importants investissements consentis en termes de capacité et de modernisation.

Le Sénégal occupe la 1ère place en Afrique de l’ouest en termes de croissance de pénétration et de qualité de services
(Source : l’Union internationale des Télécommunications –UIT).

  • Réseau 100% numérisé à haut débit sur l’ensemble du territoire offrant une gamme de produits variés (ADSL, Frame Relay, RNIS, VSAT etc.)
  • Bande passante internationale disponible de 4,2 Gb/s (2010)
  • Centre de télécommunications par satellite pointant sur le satellite 355.5°d’Intelsat
  • Hub offrant des services VSAT pointant sur le satellite 328.5° d’Intelsat
  • Réseau de télécommunications numérisé à 100% avec une boucle de 3 000 kilomètres de fibre optique à travers le pays
  • Réseau national IP et liaisons spécialisées de 64 Kbps à 2 Mbps
  • Généralisation des systèmes à 2,5 Gb sur l’ensemble des liaisons depuis 2007
  • Haut débit dans toutes les capitales départementales (ADSL) depuis 2008
  • 100% de Couverture par le GSM et le CDMA

- Présence de 3 opérateurs télécoms majeurs sur le marché :

Le Sénégal est au carrefour des réseaux intercontinentaux à haut débit :

  • Atlantis 2 : 20 Gbit/s, reliant le Portugal, l’Espagne, le Sénégal, le Cap-Vert, le Brésil et l’Argentine
  • SAT-3/WASC/SAFE : 120 Gbit/s, reliant l’Europe, l’Afrique et l’Asie
  • Le Sénégal est également connecté à l’Amérique du Nord à travers le réseau de TELEGLOBE Canada
  • Connectivité sous-régionale via câble de garde à fibres optiques (CGFO) de 2.5G bits/s interconnectant le Sénégal, la Mauritanie et le Mali et prolongé vers le Burkina et la Côte d’Ivoire
  • Fibre optique de 2,5 Gbit/s Kidira-Bamako prolongé vers le Burkina et la Côte d’Ivoire
  • Fibre optique terrestre de 622 Mbit/s Sénégal- Gambie secourue par faisceau numérique à 155 Mbits/s.
  • Fibre optique de 622 Mbits/s Sénégal- Guinée Bissau secourue par faisceau numérique à 34 Mbits/ s prolongé vers la Guinée-Conakry

La SONATEL propose aux investisseurs des liaisons spécialisées Internet haut débit ainsi que des liaisons louées internationales à des tarifs très compétitifs

investir au

investir au

RECHERCHE DE DOCUMENTS

LES GRANDS PROJETS D’INFRASTRUCTURES

  • Autoroute de l'Avenir

  • Zone Economique Spéciale Intégrée de Dakar

  • Port Sec de Kaolack

  • PORT MINERALIER DE BARGNY

  • CRÉATION D'ENTREPRISE Procédure simplifiée

  • Le Senegal et les Réformes

  • 15 ANS

  • ESPACE DIASPORA

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la
newsletter de l'APIX

Restez connecté
  • flux rss
APIX, Promotion des
Investissements et Grands Travaux
Séségal
Contact

52 - 54 Rue Mohamed V
BP 430 CP 18524 Dakar RP Sénégal
Tél. : (221) 33 849 05 55 - Fax : (221) 33 823 94 89

infos@apix.sn