Adressez-vous à un spécialiste
icon

Huit raisons d'investir au Sénégal

8Raisons

Un pays stable et ouvert

Situé sur la côte ouest de l’Afrique, entre 12 ° 88 et 16 °41 de latitude nord et 11 °21 et 17 °32 de longitude Ouest, la situation du Sénégal à l’extrémité occidentale du continent africain dans sa partie la plus avancée dans l’océan Atlantique, lui confère une position de hub reliant l’Afrique au reste du monde. Plébiscité comme la porte d’entrée la plus simple et la plus rapide vers l’Afrique de l’Ouest, il ouvre l’accès à un marché commun de 300 millions de consommateurs.

Le Sénégal sert également de passerelle importante vers les principaux marchés d’exportation en Europe, en Asie et dans les Amériques. Les indicateurs économiques sont en constante amélioration depuis plusieurs années.

Superficie : 196 722 km2

Capitale : Dakar

Population : 15 millions  d’habitants

  • Unique

Démocratie, multipartisme, solidité des institutions, reconnaissance des droits politiques et sociaux, liberté d’expression : le Sénégal est un modèle en Afrique de l’Ouest • Un pays stable cité en exemple dans le monde entier et présentant un niveau de risque modéré selon « Credit Risk International »(CRI). Le pays a une longue tradition de paix et de démocratie. Ce climat pacifique a contribué à créer un environnement des affaires propice à l’investissement et à l’augmentation des flux d’IDE .

  • Carrefour de l’Afrique de l’Ouest, le Sénégal est un pays aux influences multiples conciliant modernité et respect des traditions. Un lieu d’échanges où tout investisseur, sans distinction d’origine, est libre de s’installer, de prospérer et de rapatrier des capitaux.
  • Le Sénégal est un pays à l’économie libérale où le secteur privé est soutenu sans réserve par les autorités. Le vaste programme de privatisation, la libre concurrence, la simplification du cadre réglementaire et juridique et le dynamisme du dispositif de promotion des investissements favorisent un climat des affaires sain.
  • Acteur influent en Afrique, le Sénégal est signataire des conventions internationales sur la protection de l’environnement, les droits de l’homme, le commerce, les droits d’auteurs, le droit du travail, etc. Il se distingue par son leadership dans la prise de grandes décisions en faveur de l’Afrique.

 

Une économie saine et compétitive

Le Sénégal est la deuxième plus grande économie de l’Afrique de l’Ouest francophone

Croissance du PIB : > 7 %

Le Sénégal est une exception politique en Afrique. Une valeur sûre confirmée par un bon nombre d’organisations internationales, et de multinationales qui ont fait de Dakar, la capitale, la base de leurs opérations régionales. L’exemplarité à tous les niveaux de l’Etat a été érigée en dogme et la promotion de la bonne gouvernance est un axe majeur de la politique étatique.

Premier pays en Afrique de l’Ouest à avoir été noté « B+/B » par Standard & Poors, le Sénégal confirme sa reconnaissance internationale avec la note Ba3 avec perspective stable, attribuée par Moody’s et due à sa stabilité macroéconomique, un accès illimité aux devises, une dette croissante mais modérée, un soutien de la communauté financière internationale.

La politique monétaire est régie par la Banque Centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) dont le siège est à Dakar. La parité fixe entre l’euro et le franc CFA (1€ = 655 CFA) garantit une stabilité du taux de change dans les relations commerciales avec les partenaires de l’Union Européenne. Le Sénégal partage une monnaie commune avec 8 pays de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

  • Volontaire

Tourné vers l’avenir, l’État a mis en œuvre une stratégie de croissance accélérée destinée à doper les investissements et à lutter durablement contre la pauvreté. Cet engagement formel se traduit par une politique volontariste et novatrice de promotion des investissements et la mise en place de mesures incitatives.

  • Transparente

Les objectifs macro-économiques et les choix stratégiques sont clairement définis et diffusés, par avance, au secteur privé. Les conditions posées et les avantages consentis sont connus et identiques pour tous, nationaux et étrangers. Grâce à ses pratiques de bonne gouvernance, le Sénégal jouit de la confiance des institutions financières internationales.

  • Performante

Le Sénégal est le premier pays ouest africain à se voir attribuer la notation « B+ / stable / B » trois années consécutives (Standards & Poor’s). L’inflation y est maîtrisée, les recettes financières en hausse, et le pays figure dans le top 5 des pays en Afrique à la croissance la plus forte en 2018.

Des ressources humaines de qualité

Le Sénégal dispose d’un important réservoir de main – d’œuvre jeune, qualifiée. On estime que la majorité de la population a entre 15 et 55 ans, donc est active. En effet, la formation technique et professionnelle est une option sérieuse dans la politique de l’État. Parallèlement au système d’éducation classique (primaire, moyen, secondaire et supérieur) il existe plusieurs dispositifs de formation dont les effectifs sont sans cesse croissants (de 29 000 apprenants en 2012 , ils sont passés à 55 000 en 2016 ) . En outre, l’Approche Par les Compétences (APC) s’est substituée à l’approche traditionnelle, pour une formation professionnelle qualifiante permettant aux élèves et étudiants une plus rapide opérationnalité.

« Comme groupe espagnol, nous sommes satisfaits  de notre investissement  au Sénégal. Le sénégalais est quelqu’un qui apprend très vite et notre personnel de direction est en majorité de nationalité sénégalaise. »

Pedro Gonzales

Président Directeur Général de Top Pneus

  • Encadrées

Convaincu que la qualité des hommes et des femmes constitue la véritable richesse d’un pays, le Sénégal consacre plus de la moitié de son budget national  à l’éducation et à la santé. Le pays compte de nombreux établissements publics et privés d’enseignement primaire, secondaire et supérieur. De prestigieuses universités et écoles étrangères proposent des formations spécialisées de haut niveau sur place, ou en partenariat.

  • Formées

Le Sénégal dispose d’un important pool de cadres  et d’experts de haut niveau formés localement ou à l’étranger. L’offre locale propose un large éventail de formation professionnelle de qualité. L’apprentissage technique dispense des formations pratiques adaptées aux besoins du marché du travail.

 

Des infrastructures modernes et structurantes

Le Sénégal a fait des progrès significatifs dans l’amélioration de ses infrastructures de transport. Des investissements conséquents ont permis l’expansion des réseaux nationaux et transfrontaliers pour améliorer la mobilité et la sécurité des personnes et des biens, et promouvoir la création de nouveaux centres économiques à travers le pays.

Grâce au bon état de ses infrastructures (air, terre, mer) et à sa position géographique unique, le Sénégal occupe la première place en Afrique de l’Ouest au classement de la performance logistique, selon la Banque Mondiale. Ayant récemment investi fortement dans ses infrastructures de transport, le Sénégal offre aux entreprises des ouvrages d’art de calibre mondial, basés sur un mécanisme « porte – corridor » qui leur permettent d’expédier plus rapidement leurs marchandises vers les marchés, dans des conditions modernes et performantes.

Les plus grandes compagnies aériennes relient tous les jours Dakar aux centres d’affaires du monde : Paris, Londres, Dubaï, New York, Johannesburg et Air Sénégal S.A., la compagnie aérienne nationale, assure, à partir de Dakar, la correspondance vers l’intérieur du Sénégal et vers d’autres pays.

Le Sénégal est une escale maritime performante qui offre un gain de navigation pour les navires venant du Nord par rapport aux autres ports de la Côte Ouest Africaine. Le Port de Dakar offre 24h/24, une gamme de services professionnels et des infrastructures de dernière génération concourant à optimiser les conditions d’escale, de transit et de transbordement.

Selon l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), le Sénégal est le premier pays d’Afrique de l’Ouest pour le taux de pénétration et la qualité de services.

  • Les Grands projets d’infrastructures

Le développement d’infrastructures performantes est un préalable au développement économique. Il constitue un facteur clé de toute stratégie de promotion de l’investissement. Dans cet esprit, les autorités ont initié une série de projets structurants.

  • Routières

Le Sénégal possède un réseau routier dense et bien entretenu pouvant assurer une circulation fluide des personnes et des biens. Un programme d’amélioration de la mobilité urbaine est en cours afin d’optimiser les déplacements vers et à l’intérieur de la capitale.

Dans le secteur routier, les grands projets tels que les autoroutes à péage Dakar-AIBD-SINDIA, Ila Touba et les projets de construction et réhabilitation de routes nationales permettront d’améliorer encore l’accès aux grands axes routiers Dakar – Bamako, Dakar – Conakry et Dakar – Tanger.

  • Ferroviaires

De grands projets sont en cours pour réhabiliter et moderniser le système ferroviaire au Sénégal.

Le chemin de fer Dakar – Bamako avec 1 286 km pour améliorer la connectivité entre Dakar et Bamako.

Le Train Express Régional (TER) de Dakar avec 55 km pour relier Dakar à l’aéroport AIBD.

Le Train Express Régional Dakar-AIBD (ou TER Dakar-AIBD) est une ligne de chemin de fer électrique à écartement standard en construction au Sénégal dont l’ouverture du premier tronçon est prévue pour début 2019. Elle reliera la capitale de Dakar, à l’Aéroport international Blaise-Diagne (AIBD) ainsi que des villes nouvelles situées sur la partie continentale du pays.

Ce projet permettra de désenclaver la capitale, qui représente la majeure partie de l’activité du pays, du reste du Sénégal et de s’orienter vers les réseaux de chemins de fer internationaux.

  • Aéroportuaires

Le Sénégal a mis en service un aéroport international de dernière génération , situé à une cinquantaine de kilomètres de Dakar. L’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) offre ce qu’il y’a de meilleur en matière de standards aéroportuaires de classe mondiale. Il dispose actuellement d’une capacité de trois (03) millions de passagers par an et devrait atteindre dix (10) millions par an, ce qui en fait un pôle de mobilité régional et international. Désengorgement de Dakar et émergence d’un second pôle économique à l’extérieur de la capitale. Conformité aux nouvelles exigences du trafic aérien international.

  • Energiques

Une production d’électricité de qualité satisfaisante et en quantité suffisante grâce à des investissements majeurs dans le secteur de l’énergie.

  • 4 centrales solaires
  • 1000 mégawats produit en 2017

Des coûts de facteurs de production (eau, électricité, etc) en baisse.

  • Portuaires

À la croisée de plusieurs routes maritimes, le Port Autonome de Dakar jouit d’une situation géographique exceptionnelle. Situé au carrefour de trois voies commerciales clés (Amérique du Nord – Afrique, Europe – Afrique et Europe – Amérique du Sud), l’accès est direct, en toute période de l’année, sans restriction de marée, et des opérations de navires et de manutention 24/7 . Conteneurs, hydrocarbures, denrées et produits de la mer y sont manutentionnés jour et nuit. L’offre de service est compétitive et diversifiée et inclut la réparation navale. Un important programme de modernisation et d’extension, en cours, prévoit la réalisation d’un troisième terminal à conteneur, d’une nouvelle gare maritime et d’un quai fruitier. La réalisation d’un terminal minéralier est également projetée.

  • Communicationnelles

Leader incontesté en Afrique de l’Ouest, le Sénégal dispose d’un réseau de télécommunication efficace et entièrement numérisé qui compte plus de 2200 km de fibres optiques. Il est relié à l’Europe, l’Amérique, l’Asie et le Moyen Orient via des connections permanentes par câbles. La pénétration d’Internet et des services de téléphonie est importante en entreprises comme chez les particuliers. La libéralisation du secteur des télécommunications a entraîné une saine concurrence dans les services de base et une explosion de l’offre dans les services spécialisés.

Quelques chiffres clés en 2017

Téléphone Mobile :  15,7 millions d’abonnés

Taux de pénétration services mobiles : 103,29%

Taux de Couverture : 90%

Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

9,34 millions d’abonnés 2G+3G

(taux de couverture de 97,20%)

  • Zones Économiques Spéciales

« Les ZES, pôles de compétitivité et moteurs de croissance pour l’économie du Sénégal »

Avec un cadre fiscal et douanier incitatif, des infrastructures de dernière génération et une gestion répondant aux meilleurs standards internationaux, les ZES sont des espaces conçus pour accueillir des activités économiques et visent à positionner le Sénégal comme un hub de plateformes logistiques intégrées en Afrique de l’Ouest. A terme, elles permettront au Sénégal d’être aux meilleurs standards d’environnement des affaires et d’offrir, aux investisseurs, des gammes de services de grande facture.

Un cadre juridique et fiscal incitatif

  • Compétitif

Le Sénégal a adopté un nouveau code des investissements qui prévoit des incitations spécifiques pour stimuler l’investissement dans des secteurs clés tels que l’agriculture et l’agroalimentaire, la pêche, l’élevage et les industries connexes, l’industrie manufacturière, le tourisme, et les mines, entre autres secteurs. Les incitations à l’investissement comprennent, sans toutefois s’y limiter :

  • Des exemptions de droits de douane (sur 03 ans) ;
  • Une suspension de la TVA (sur 03 ans) ;
  • Des crédits d’impôt de 40% pour l’investissement admissible et déductibles dans les 05 ans ;
  • Un statut de société d’exportation gratuite pour les entreprises de l’agriculture, de l’industrie et des télécommunications tirant au moins 8% de leur chiffre d’affaires de l’exportation.
  • Statut d’entreprise franche d’exportation

Ce statut est accordé aux entreprises qui exportent au moins 80% de leur production. L’agriculture au sens large, l’industrie et les télé-services sont les secteurs éligibles au statut de l’EFE. Plusieurs avantages sont accordés aux entreprises, notamment la réduction de l’impôt sur les sociétés (15%), l’exonération de l’impôt sur les salaires, sur les droits d’enregistrement et de timbre, sur la contribution des patentes, l’exonération des droits et taxes sur l’équipement de production et les matières premières, et plus encore.

  • Rénové

Au Sénégal, l’investissement est soutenu par une politique incitative attrayante qui s’appuie sur des dispositifs légaux, fiscaux et douaniers régulièrement actualisés. Des mesures d’allégement fiscal, des garanties et des avantages sont consentis aux investisseurs à travers  le nouveau code des investissements, le régime d’entreprise franche d’exportation et la loi BOT. Un guichet unique moderne centralise, facilite et accélère les formalités administratives.

Un accès privilégié aux marchés régionaux et internationaux

  • Intégré

Le Sénégal est membre de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) une organisation régionale de 8 pays et 112 millions d’habitants qui représente un marché de 90 millions de consommateurs, dont la mission est de promouvoir l’intégration économique en renforçant la compétitivité de leurs économies dans le cadre d’un marché ouvert et compétitif et d’un environnement juridique harmonisé.

Le Sénégal est aussi membre de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) , un bloc régional de 15 pays (360 millions d’habitants environ) pour promouvoir l’intégration économique dans différents secteurs, incluant le transport, l’énergie, l’industrie, l’agriculture, les ressources naturelles et le commerce.

En tant que membre important des blocs économiques ci – dessus, et grâce à sa position stratégique, le Sénégal est un point d’accès à un grand marché de plus de 300 millions de consommateurs situés en Afrique.

Membre de:

L’ Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ;

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ;

L’Union Africaine (UA) ;

L’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Gambie (OMVG) ;

Et de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS).

  • Privilégié

Le Sénégal bénéficie d’accès préférentiels aux marchés européen (accords UE/ACP), américain (AGOA) et canadien (Loi sur l’initiative canadienne). Ces mesures permettent d’y exporter des biens de consommation sans quotas et en franchise de droits ou à des taux allégés.

  • Accessible

Le Sénégal est à moins de 5 heures de l’Europe et à 7 heures des États Unis, par avion. Dakar est à la croisée de nombreuses routes maritimes et présente un réel avantage comparatif pour le fret maritime. La liaison s’effectue en moins de 6 jours pour l’Europe, et en 7 jours pour les États-Unis. Le port de Dakar offre des services logistiques de qualité et une liaison directe avec le train et les grands axes routiers.

 

Une qualité de vie exceptionnelle

L’hospitalité de la population est légendaire. L’épithète de Pays de la « Téranga », recouvre cette vertu bien sénégalaise. Le  « World Economic Forum » a classé le Sénégal 6ème pays le plus accueillant au monde, selon les touristes.

Le Sénégal est un pays aux conditions de vie plaisantes. Son climat doux et ensoleillé est rafraîchi par les 700km de plages qui offrent à ses résidents et visiteurs, un choix varié de loisirs. Les quartiers résidentiels modernes avec des logements de standing, les centres commerciaux où se côtoient des enseignes internationales célèbres, les restaurants gastronomiques, les écoles étrangères (françaises, américaines) participent à la création d’une palette de commodités haut de gamme et adaptée aux expatriés.

Authenticité et innovation donnent un cachet unique à la programmation artistique sénégalaise. La scène culturelle est extrêmement vibrante, animée par des artistes mondialement connus et aux styles éclectiques. L’Industrie cinématographique, elle, connait son apogée avec la consécration internationale des talents sénégalais.

  • Accueillant

Le Sénégal est un pays où l’hospitalité constitue une véritable devise nationale. La population est jeune, dynamique et tolérante. Le climat est agréable et le soleil brille toute l’année. Le pays offre un cadre de vie idéal pour se réaliser, travailler et faire de bonnes affaires.

  • Rassurant

Havre de paix, le Sénégal propose un environnement sécurisé et apaisant. Le pays dispose d’hôpitaux et de centres de santé bien équipés. Sur Dakar et dans les grandes agglomérations, des polycliniques privées modernes offrent des soins spécialisés de qualité internationale, incluant des services d’évacuation sanitaire.

  • Pratique

Les formalités de séjour sont simples pour les visiteurs comme pour les résidents. Hôtel, résidence ou villa de rêve, l’offre en matière d’hébergement de qualité est multiple et variée. Pour la scolarisation des enfants, l’école privée offre des possibilités de formation de qualité, en français comme en anglais, du préscolaire au supérieur.

  • Convivial

Le Sénégal propose un cadre de vie où se côtoient tradition et modernité. Un important réseau de banques offre les services automatisés et les transferts bancaires instantanés, à l’échelle du pays. La présence de centres commerciaux, de grandes surfaces, de librairies, de casinos et d’excellents restaurants agrémente le quotidien.

  • Stimulant

Le sport, les loisirs et la culture occupent une place de choix dans la société sénégalaise. La pêche sportive, la plongée, la voile, le karting et le golf comptent parmi les activités prisées. La vie culturelle est riche et propose aux amateurs des productions locales et internationales de haut niveau. Des gîtes en bord de mer, des réserves naturelles et des centres de thalasso invitent à la détente et au dépaysement.

 

Un climat des affaires très attractif

Le gouvernement du Sénégal a pris des mesures importantes pour améliorer l’environnement des affaires du pays. À la suite de la mise en œuvre des réformes sur l’environnement des affaires, il est beaucoup plus facile de créer et d’exploiter une entreprise au Sénégal. Les investisseurs sont maintenant en mesure de:

  • Enregistrer une entreprise en 24h ;
  • Faire une opération d’importation ou d’exportation en 10 jours ;
  • Faire un transfert de propriété en 50 jours ;
  • Obtenir un permis de construire en ligne en 40 jours ;
  • Faire une déclaration en ligne et un paiement d’impôt ;
  • Créer une SARL sans exigence de capital social ;
  • Bénéficier des services des tribunaux de commerce ;
  • Effectuer toutes les procédures liées à la vie de l’entreprise en ligne (e – tax, Teledac, etc).
Protection des investissements

Le Sénégal est une terre d’opportunités, l’environnement des affaires y est favorable et en constante amélioration. Le gouvernement du Sénégal met en œuvre depuis 2013, le Programme de Réformes de l’Environnement des Affaires et de la Compétitivité (PREAC). De nombreuses innovations ont été apportées à l’instar de la suppression du capital social pour la création d’une SARL, la création de guichets uniques pour la constitution d’une entreprise ou le raccordement à l’électricité, la dématérialisation des procédures douanières, la réduction des taxes pour les sociétés qui investissent, ainsi que les différentes incitations fiscales permises par le Code des Investissements et le régime d’entreprise franche d’exportation. La mise sur pied d’un paquet de 52 mesures a propulsé le Sénégal parmi les 10 meilleurs réformateurs au monde par le classement « Doing Business » établi par la Banque Mondiale et ses partenaires.

Le Sénégal a signé plusieurs Accords de Protection et de Promotion des Investissements (APPI) avec plusieurs dizaines de pays partenaires à travers le monde. Dans un contexte de mondialisation, ces accords améliorent la sécurité juridique des investissements. Ils prévoient le rapatriement libre des capitaux d’investissement et des retours sur investissement, garantissent l’expropriation et prévoient une clause de la Nation la Plus Favorisée (NPF) au traitement des investisseurs. Ils prévoient aussi l’indemnisation des pertes en cas de guerre, de conflit armé ou d’émeute. Le Sénégal est pleinement engagé à améliorer son climat des affaires pour promouvoir les investissements et favoriser une croissance économique tirée par le secteur privé.

Top