Adressez-vous à un spécialiste
icon

Investissez au Sénégal

Investir au Senegal

Le SENEGAL EN BREF

Situé sur la côte ouest de l’Afrique, entre 12°88 et 16 ° 41 de latitude nord et 11 ° 21 et 17 ° 32 de longitude Ouest , le Sénégal a une position géographique stratégique qui lui confère une ouverture sur le monde et une facile accessibilité..

Le Sénégal est l’une des économies les plus performantes d’Afrique subsaharienne. Depuis plusieurs années maintenant, l’économie enregistre une croissance soutenue supérieure à 6%. Sa longue histoire de stabilité sociale et politique et son environnement des affaires en constante amélioration en font une destination sûre pour les investissements. La mise en œuvre de programme de réformes importantes présage une meilleure compétitivité de l’économie, stimulant ainsi le flux d’IDE dans des secteurs clés, notamment l’agriculture, l’industrie, le tourisme, les infrastructures de transport et les industries extractives.

Sous le leadership de Son Excellence le Président Macky SALL, le Gouvernement sénégalais met en œuvre le Plan Sénégal Emergent (PSE), document unique de référence des politiques de développement économique et social dont la vision est « le Sénégal, un pays émergent à l’horizon 2035, avec une société solidaire dans un Etat de droit ».

Le PSE repose sur 3 principaux axes stratégiques.

 

Axe 1

Susciter la transformation de la structure de l’économie en mettant l’accent sur la création de richesses et d’emploi.

Axe 2

Promouvoir le capital humain, élargir l’accès à la perfection sociale et préserver les conditions d’un développement durable.

Axe 3

Répondre aux exigences de bonne gouvernance et d’intégration régionale.

 

Le Sénégal est membre de la CEDEAO, un bloc régional de 15 pays (360 millions d’habitants environ) pour promouvoir l’intégration économique dans différents secteurs, incluant le transport, l’énergie, l’industrie, l’agriculture, les ressources naturelles et le commerce.

  • 90 millions de consommateurs potentiels dans l’UEMOA.
  • Plus de 300 millions de consommateurs potentiels dans la CEDEAO.

Le Sénégal est également membre de l’Union Monétaire Ouest Africain (UUEMOA), une organisation régionale de 8 pays et 112 millions d’habitants, dont la mission est de promouvoir l’intégration économique en renforçant la compétitivité de leurs économies dans le cadre d’un marché ouvert et compétitif et d’un environnement juridique harmonisé.

En tant que membre important des blocs économiques ci – dessus, et grâce à sa position stratégique, le Sénégal est un point d’accès à un grand marché de plus de 300 millions de consommateurs situés en Afrique, une région ayant l’un des plus haut taux de croissance au monde, 6.8%% en 2016.

Avec un taux de croissance moyen supérieur à 6% au cours des quatre dernières années, le Sénégal est la deuxième plus grande économie de l’Afrique de l’Ouest francophone. C’est une destination privilégiée pour l’investissement pour plusieurs raisons.

Climat de paix et de stabilité sociale et politique

Contrairement à beaucoup de pays d’Afrique, le Sénégal n’a jamais connu de coup d’État militaire, guerre civile ou conflit ethnique ou religieux, à l’exception d’un conflit indépendantiste dans sa partie sud dans les années 1980. Le pays a une longue tradition de paix et de démocratie. Ce climat pacifique a contribué à créer un environnement des affaires propice à l’investissement et à l’augmentation des flux d’IDE.

Position géographique stratégique

Le Sénégal est situé sur la pointe extrême occidentale de l’Afrique, dans sa partie la plus avancée dans l’océan Atlantique. Cette situation géographique stratégique place le Sénégal à la frontière des opportunités d’investissement et de commerce dans la région. Le Sénégal relie l’Afrique au reste du monde; il sert également de passerelle importante vers les principaux marchés d’exportation en Europe, en Asie et dans les Amériques. Les indicateurs économiques sont en constante amélioration depuis plusieurs années.

Une économie ouverte et en expansion

Le Sénégal a une économie très ouverte. Son appartenance à des zones d’intégration économique et monétaires (CEDEAO, UEMOA) et sa position géographique en font une entrée principale de grands marchés régionaux. Le Sénégal est aussi bénéficiaire de plusieurs accords commerciaux préférentiels avec plusieurs grandes économies du monde, dont l’Union Européenne, la Chine et les États – Unis.

Un large bassin d’emploi qualifié et bien formé

Le Sénégal dispose d’un important réservoir de main – d’œuvre jeune, qualifiée. On estime que la majorité de la population a entre 15 et 55 ans, donc est active. En effet, la formation technique et professionnelle est une option sérieuse dans la politique de l’État. Parallèlement au système       d’éducation classique (primaire, moyen, secondaire et supérieur)) il existe plusieurs dispositifs de formation dont les effectifs sont sans cesse croissants (de 29 000 apprenants en 2012 , ils sont passés à 55 000 en 2016 ) . En outre, l’Approche Par les Compétences (AAPC)) s’est substituée à l’approche traditionnelle, pour une formation professionnelle qualifiante permettant aux élèves et étudiants une plus rapide opérationnalité.

Un climat des investissements très attractif

Le Sénégal est une terre d’opportunités, l’environnement des affaires y est favorable et en constante amélioration. Le gouvernement du Sénégal met en œuvre depuis 2013 le Programme de Réformes de l’Environnement des Affaires et de la Compétitivité (PREAC). De nombreuses innovations ont été apportées à l’instar de la suppression du capital social pour la création d’une SARL, la création de guichets uniques pour la constitution d’une entreprise ou le raccordement à l’électricité, la dématérialisation des procédures douanières, la réduction des taxes pour les sociétés qui investissent ainsi que les différentes incitations fiscales permises par le Code des Investissements et le régime d’entreprise franche d’exportation. La mise sur pied d’un paquet de 52 mesures a propulsé le Sénégal parmi les 10 meilleurs réformateurs au monde par le classement Doing Business établi par la Banque Mondiale et ses partenaires.

Fiscalité

Le Code sénégalais des investissements prévoit des incitations spécifiques pour stimuler l’investissement dans des secteurs clés tel s que l’agriculture et l’agroalimentaire, la pêche, l’élevage et les industries connexes, l’industrie manufacturière, le tourisme, et les mines, entre autres secteurs. Les incitations à l’investissement comprennent, sans toutefois s’y limiter :

  • Des exemptions de droits de douane (sur 03 ans))
  • Une suspension de la TVA (sur 03 ans)
  • Des crédits d’impôt de 40%% pour l’investissement admissible et déductibles dans les 05 ans
  • Un statut de société d’exportation gratuite pour les entreprises de l’agriculture,  de l’industrie et des télécommunications tirant au moins 80%% de leur chiffre d’affaires de l’exportation…
Facilité de faire des affaires

Le gouvernement du Sénégal a pris des mesures importantes pour améliorer l’environnement des affaires du pays. À la suite de la mise en œuvre des réformes sur l’environnement des affaires, il est beaucoup plus facile de créer et d’exploiter une entreprise au Sénégal. Les investisseurs sont maintenant en mesure de:

  • Enregistrer une entreprise dans 24h
  • Faire une opération d’importation ou d’exportation en 10 jours
  • Faire un transfert de propriété en 50 jours
  • Obtenir un permis de construire en ligne en 40 jours
  • Faire une déclaration en ligne et un paiement de l’impôt
  • Suppression de l’exigence du capital social pour la création d’une Sarl
  • Création de tribunaux de commerce
  • Dématérialisation de toutes les procédures liées à la vie de l’entreprise (e – tax, Teledac, etc…)
Protection des investissements

Le Sénégal a signé plusieurs accords de protection et de promotion des investissements (APPI) avec plusieurs dizaines de pays partenaires à travers le monde. Dans un contexte de mondialisation, ces accords améliorent la sécurité juridique des investissements. Ils prévoient le rapatriement libre des capitaux d’investissement et des retours sur investissement, garantissent l’expropriation et prévoient une clause de la nation la plus favorisée (NPF) au traitement des investisseurs. Ils prévoient aussi l’indemnisation des pertes en cas de guerre, de conflit armé ou d’émeute.

«Le Sénégal est pleinement engagé à améliorer son climat des affaires pour promouvoir les investissements et favoriser une croissance économique tirée par le secteur privé»

Des infrastructures et services de qualité

Le Port Autonome de Dakar (PAD) est le troisième plus grand port d’Afrique de l’Ouest. Situé au carrefour de trois voies commerciales clés (Amérique du Nord – Afrique,, Europe – Afrique et Europe – Amérique du Sud), le PAD offre un accès direct en toute période de l’année, sans restriction de marée, et des opérations de navires et de manutention 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Le Sénégal a mis en service un aéroport international de dernière génération, situé à une cinquantaine de km de Dakar. L’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) offre ce qu’il y’a de meilleur en matière de standards aéroportuaires de classe mondiale. Il dispose actuellement d’une capacité de trois (03) millions de passagers par an et devrait atteindre dix (10) millions par an, ce qui en fait un pôle de mobilité régional et international.

Le système bancaire Sénégalais est l’un des plus compétitif en Afrique « The Banker »

 

Le Sénégal a fait des progrès significatifs dans l’amélioration de ses infrastructures de transport. Des investissements conséquents ont permis l’expansion des réseaux nationaux et transfrontaliers pour améliorer la mobilité et la sécurité des personnes et des biens, et promouvoir la création de nouveaux centres économiques à travers le pays. Dans le secteur routier, les grands projets tels que les autoroutes à péage Dakar-Diamniadio et Thiès – Touba et les projets de construction et

réhabilitation de routes nationales permettront d’améliorer encore l’accès aux grands axes routiers Dakar – Bamako, Dakar – Conakry et Dakar – Tanger.

De grands projets sont en cours pour réhabiliter et moderniser le système ferroviaire au Sénégal.

Le chemin de fer Dakar – Bamako avec 1 228 km pour améliorer la connectivité entre le port de Dakar et Bamako.

Le Train Express Régional (TTER)) de Dakar avec 55 km pour relier Dakar à l’’ aéroport AIBD.

Une production d’électricité de qualité satisfaisante et en quantité suffisante grâce à des investissements majeurs dans le secteur de l’énergie.

4 centrales solaires

1000 mégawats produit en 2017

+++++++ Des coûts de facteurs de production (eau, électricité, etc..) en baisse.

Un secteur de Service dynamique

Téléphone Mobile

15,7 millions d’abonnés

Taux de pénétration services mobiles : 103,29%%

Haut Débit Mobile

Taux de Couverture:90%%

Taux de pénétration des services Internet : 62,97%%

9,34 millions d’abonnés 2G++33G

(Taux de couverture de 97,20%%)

Top