• Compétitif

Le Sénégal a adopté un nouveau code des investissements qui prévoit des incitations spécifiques pour stimuler l’investissement dans des secteurs clés tels que l’agriculture et l’agroalimentaire, la pêche, l’élevage et les industries connexes, l’industrie manufacturière, le tourisme, et les mines, entre autres secteurs. Les incitations à l’investissement comprennent, sans toutefois s’y limiter :

  • Des exemptions de droits de douane (sur 03 ans) ;
  • Une suspension de la TVA (sur 03 ans) ;
  • Des crédits d’impôt de 40% pour l’investissement admissible et déductibles dans les 05 ans ;
  • Un statut de société d’exportation gratuite pour les entreprises de l’agriculture, de l’industrie et des télécommunications tirant au moins 8% de leur chiffre d’affaires de l’exportation.
  • Statut d’entreprise franche d’exportation

Ce statut est accordé aux entreprises qui exportent au moins 80% de leur production. L’agriculture au sens large, l’industrie et les télé-services sont les secteurs éligibles au statut de l’EFE. Plusieurs avantages sont accordés aux entreprises, notamment la réduction de l’impôt sur les sociétés (15%), l’exonération de l’impôt sur les salaires, sur les droits d’enregistrement et de timbre, sur la contribution des patentes, l’exonération des droits et taxes sur l’équipement de production et les matières premières, et plus encore.

  • Rénové

Au Sénégal, l’investissement est soutenu par une politique incitative attrayante qui s’appuie sur des dispositifs légaux, fiscaux et douaniers régulièrement actualisés. Des mesures d’allégement fiscal, des garanties et des avantages sont consentis aux investisseurs à travers  le nouveau code des investissements, le régime d’entreprise franche d’exportation et la loi BOT. Un guichet unique moderne centralise, facilite et accélère les formalités administratives.